Desobry reste une PME et notre fonctionnement n’est pas procédurier, comme on peut le voir dans de grandes organisations multinationales. En conséquence, le lancement des perles n’a pas été accompagné de dégustations à grande échelle. Nous nous sommes donc dit qu’il était grand temps de le faire.

La plus grande séance de dégustation jamais organisée par Desobry

Box pour la dégustation

Nous avons contacté Eric Desmedt, de chez Euroconsultants, une société spécialisée en dégustation de produits. C’est qu’un panel de 130 personnes a pu déguster nos perles à Anvers et à Bruxelles.

« Il est en effet important de les faire gouter au nord et au sud du pays, car des différences significatives peuvent être découvertes » nous prévenait Eric Desmedt. Pour que l’avis soit le plus impartial possible, chaque personne du panel de dégustation est dans une box et répond aux questions via un écran, sans être influencé par l’avis des autres dégustateurs.

Deux semaines après notre dernière rencontre, Éric nous proposait les résultats de cette grande dégustation. Ces résultats, les voici :

Cliquez pour agrandir:

 

Un grand succès pour nos perles, et des idées pour faire mieux

De manière générale, toutes les perles Desobry ont des scores positifs : elles ont toutes un score global de plus de 70% sur l’ensemble des aspects testés (sur l’échelle de 9 de chez Euroconsultants).

D’ailleurs, si on regarde les résultats de plus près, une perle se détache du peloton :

« La perle noire est indubitablement la plus appréciée par le panel » nous rapporte Éric. « Avec une note de plus de 7 sur 9 sur toutes les caractéristiques, c’est clairement un produit apprécié par le public ».

Cette étude nous montre aussi ce que nous devons améliorer les recettes de certaines perles, si nous souhaitons conquérir le palais du consommateur.

En effet, si la perle pralinée est très attendue, elle n’est pas suffisamment appréciée. Quant à la perle spéculoos et la perle coco, elles ont certes une belle cote de 70%, mais elles n’atteignent pas des scores du même niveau que la perle noire.

« C’est une belle surprise de voir la perle praliné si attendue par les consommateurs. Cela montre que ce produit est réellement demandé par le public » note Éric. On en prend donc bonne note !

Une histoire à suivre…

Lorsqu’Éric sort des bureaux de Desobry, une réunion s’ensuit et une conclusion s’impose : nous devons améliorer les perles Desobry.

Nous devons avoir un objectif clair et mesurable. C’est pourquoi nous nous fixons comme but une note de 7/9 pour chaque perle, sur chaque critère. C’est notre responsable R&D, Isabelle, avec son équipe Frédérique et Audrey qui vont se charger d’améliorer les recettes en ce sens.

Nous attendons donc avec impatience de gouter ce qu’elles vont nous préparer !

 

Une histoire à suivre, et à vivre sur notre blog !
N’en ratez pas le prochain chapitre !